Vous êtes ici : Le Blog du Guide de la Vue » Les Professionnels » RDV en ophtalmologie, la baisse se poursuit

RDV en ophtalmologie, la baisse se poursuit

Le Snof, le syndicat national des ophtalmologistes de France, a dévoilé les résultats de sa dernière étude visant à mesurer les délais pour obtenir un rendez-vous chez un médecin ophtalmologiste. Et les chiffres sont rassurants puisque la réduction des délais se poursuit, avec un délai médian actuellement de 26 jours, soit 38 jours de moins qu'en 2017.

Voilà quelques années déjà que les délais pour l'obtention d'un rendez-vous chez l'ophtalmologiste baissent : un phénomène indissociable des actions mises en place par le Snof notamment pour atteindre l'objectif zéro délai en 2022. Et cela perdure puisque l'étude réalisée par l'institut CSA Research pour le compte du Snof confirme la tendance cette année encore. Qu'il s'agisse d'un rendez-vous pour un contrôle périodique ou l'apparition de symptômes, le délai est moindre qu'en 2019. Et bien moindre qu'en 2017 : le délai médian atteignait alors 66 jours. En 2021, il est de 28 jours.

La filière s'est réorganisée

Les départs en retraite des ophtalmologistes conjugués à l'allongement de l'espérance de vie et au vieillissement de la population promettait une véritable inadéquation entre l'offre et la demande en soins oculaires. C'est pourquoi le Snof s'est rapidement emparé de la question et mis en place plusieurs dispositifs pour permettre à tous les habitants de l'hexagone d'avoir un égal accès aux soins. C'est ainsi qu'a été lancé en 2017 la campagne “zéro délai en 2022”. Et la baisse des délais de rendez-vous, qui s'accentue d'ailleurs depuis deux ans, en est la directe expression. Toutefois, le Snof a émis de nouvelles recommandations afin de réduire encore ces délais et maintenir cette dynamique.

Covid et ophtalmologie

À l'occasion de la présentation des résultats de l'étude, Thierry Bour, président du Snof, a apporté quelques informations complémentaires quant à l'impact de la crise sanitaire sur l'ophtalmologie. Au total, ce sont plus de 40 millions d'actes qui ont été réalisés, soit 11% de moins que l'année précédente. Toutefois, le suivi dans la prise en charge des pathologies rétiniennes dont la DMLA a été assuré, avec 3% d'injections intravitréennes de plus qu'en 2019. En revanche, l'activité chirurgie a été la plus impactée par la crise liée à la lutte contre la Covid-19 avec une baisse de 18% des actes chirurgicaux et même 22% dans les hôpitaux. La cataracte, si elle reste l'opération la plus courante en France, a elle aussi été marquée par une baisse des interventions : 735 000 opérations en 2020, c'est-à-dire 20% de moins qu'en 2019.

La France, toujours bien placée en ophtalmologie

En dépit des répercussions de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la France demeure en très bonne place, à l'échelle européenne et même mondiale, dans le dépistage et la prise en charge des maladies de l'œil. Pour le glaucome par exemple, 2,3% de la population française est suivi et traitée, quand l'Angleterre ne traite seulement que 0,9% de sa population et l'Allemagne 1,2%. Les résultats sont également très bons pour la dégénérescence maculaire liée à l'âge : la France fait mieux que bien que ses voisins européens et même mieux que des nations comme le Canada.

Source : Communiqué de presse du SNOF : “Ophtalmologie : le délai médian pour obtenir un RDV est de 26 jours en 2021, contre 42 jours en 2019, soit une baisse de 16 jours en 2 ans (-38%)”, 8 octobre 2021.

Retrouvez l’intégralité du sujet “Ophtalmologie, la diminution continue des délais de RDV” sur Guide-Vue.fr.

Ce contenu a été publié dans Les Professionnels, Les Professionnels de la vue par Le Guide de la Vue
Tags : , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *